Améliorer l’accompagnement

Renforcer le rôle et la place des familles en établissement

L’entrée en EHPAD est une étape sensible pour le futur résident comme pour sa famille. Une épreuve de séparation difficile à verbaliser et à partager. La culpabilité, la remise en question de l’aide qu’ils apportaient à leur parent, les difficultés pour comprendre ce nouvel environnement sont autant d’éléments induisant une nécessaire adaptation des proches aidants, parfois brutale…

Durant cette période d’instabilité, le professionnel joue donc un rôle essentiel pour accompagner et soutenir la famille.

En partant de ce constat, la Fondation Médéric Alzheimer et France Alzheimer ont publié une brochure s’adressant aux professionnels accueillant des personnes ayant des troubles cognitifs.

La brochure Repères Alzheimer 1 présente :

  • des clés de lecture et des outils concrets ;
  • des initiatives qui fonctionnent, enrichissent le quotidien des aidants, témoignent des marges d’action possibles.

« Après 50 ans de vie commune et surtout de complicité amoureuse, même dans la maladie, j’ai d’abord refusé de faire accueillir Pierre dans un établissement, puis repoussé jusqu’au moment où un évènement brutal m’a obligée à franchir le pas. Je fus soulagée de voir que Pierre s’adaptait à son nouvel environnement. Mon soulagement s’est transformé petit à petit en apaisement physique et psychologique. L’établissement est devenu pour moi un lieu d’accueil et de convivialité avec les autres familles, avec les personnes malades, avec les aides-soignants et l’ensemble du personnel. L’établissement est devenu aussi un lieu de travail car j’y faisais de l’animation et je participais au conseil de vie sociale. Pierre aimait beaucoup écouter le son de ma voix quand je racontais des histoires lors de mes séances d’animation. »

Georgette L., aidante familiale
Repères Alzheimer 1 – Renforcer le rôle et la place des familles en établissement

Bénéfices de la ressource

  • Aide l’entourage à trouver sa place
  • Améliore le quotidien des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs proches
  • Encourage la création d’une relation de confiance entre les proches et les soignants
  • Permet aux aidants familiaux d’acquérir de nouvelles connaissances et de nouveaux repères, renforçant leur « pouvoir d’agir »
  • Préserve et/ou enrichi le lien familial