Améliorer l’accompagnement

Repères Alzheimer Urgences : un guide pour améliorer l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs

L’arrivée au service des urgences représente une rupture totale avec le cadre de vie et les habitudes, plus encore pour une personne présentant des troubles cognitifs. L’irruption dans un monde inconnu sous tension est source d’inquiétude, d’angoisse, d’agitation… tant les repères sont brutalement bouleversés.

Si les équipes hospitalières répondent parfaitement aux besoins médicaux, elles ne maîtrisent pas toujours la culture « gériatrique » et celle de la maladie d’Alzheimer en particulier qui permettent d’adapter des mesures pour atténuer les effets délétères de la rupture ou la majoration des troubles cognitifs. Face à ce constat émanant de nombreuses observations et études en milieu hospitalier, la Fondation Médéric Alzheimer publie le 3e guide de sa collection Repères : « Améliorer l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs ».

Le guide est réalisé en partenariat avec la Fédération Hospitalière de France, France Alzheimer, la Société Française de Gériatrie et Gérontologie, la Société Française de Médecine d’Urgence et l’Union Nationale des Associations Familiales.

Le saviez-vous ?
Plus de 14 millions de personnes de plus de 15 ans se rendent aux urgences chaque année1, soit près de 20 % de la population. En 2017, les services d’urgence des établissements de santé ont accueilli 21,2 millions de passages2, avec une durée médiane de passage aux urgences de 4 h 30 pour les patients de plus de 75 ans contre 2 h 20 pour les 15-74 ans3.

Prise en charge des personnes malades d’Alzheimer : un enjeu au cœur de services d’urgences sur-sollicités

Du fait du vieillissement de la population et de la présence chez les personnes âgées de troubles cognitifs, leur prise en charge à l’hôpital et notamment aux urgences est un sujet complexe pour la personne malade et son entourage mais également pour les équipes soignantes.

« L’amélioration de l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs représente une nécessité. Il est temps de passer à l’action ! », déclare Hélène Jacquemont, Présidente de la Fondation Médéric Alzheimer.

« Le vécu des équipes confrontées à de telles situations conforte cet objectif et plusieurs services d’urgences des hôpitaux se sont déjà engagés dans cette voie. Fruit d’une réflexion partagée, ce nouveau guide a pour but d’apporter des conseils simples et pratiques aux personnels des urgences souhaitant mettre en place des processus, des approches et/ou des outils facilitant la prise en charge des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs », poursuit-elle.

« Il faut aider les soignants à prendre des bonnes décisions, à détecter ces patients fragiles et à les orienter dans le bon service, parce que les orienter dans le bon service c’est déjà faciliter leur retour, soit dans leur EHPAD, soit à domicile. »

Dr. Laurence Arrouy

Les mesures favorables à une amélioration de ces conditions d’accueil passent par 5 piliers essentiels, présentés de façon concrète et illustrés de témoignages et initiatives adaptables et reproductibles selon les spécificités de chaque établissement :

  • Repérer les personnes âgées ayant des troubles cognitifs
  • Reconnaître la place et le rôle des aidants
  • Former et sensibiliser les professionnels hospitaliers à la culture gériatrique et à la maladie d’Alzheimer
  • Adapter l’espace
  • Tendre vers une approche globale

Donc, nous allons aux urgences, il est
quatre heures de l’après-midi. On me l’a pris.
J’ai dit : « Ce Monsieur, il a besoin de moi. »
« Non, non, non c’est nous les soignants. » Je me
rappelle de ce terme-là, c’est horrible d’entendre ce
genre de chose : « Nous, nous savons, vous vous
ne savez pas. »

Joël Jaouen, proche aidant

Bénéfices attendus de la ressource

  • Apporter des conseils simples et pratiques aux équipes des services des urgences souhaitant mettre en place des processus, des approches et/ou des outils facilitant l’accueil et la prise en charge des personnes âgées ayant des troubles cognitifs
  • Améliorer l’accueil et les soins prodigués aux personnes ayant des troubles cognitifs tout en préservant leur autonomie
  • Favoriser une prise en charge sereine des proches aidants
  • Améliorer la qualité de vie au travail des professionnels

1. Bénédicte Boisguérin et Léa Mauro, mars 2017, Les personnes âgées aux urgences : une patientèle au profil particulier, Études et Résultats, no1007, DREES

2. Rapport public annuel de la Cour des Comptes, février 2019

3. DREES, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques