Initiative

Améliorer l’alimentation des résidents malades en EHPAD en impliquant les familles

La perte de poids est fréquemment rencontrée chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. Cette perte de poids n’est pas seulement retrouvée à un stade avancé (quand les malades sont dans l’incapacité de se nourrir ou souffrent d’une trop grande perte d’appétit) : elle peut apparaître très tôt ou cours de la maladie, parfois même avant le diagnostic.

Souffrance morale, anxiété, fatigue, troubles de mastication ou de la déglutition, incapacités motrices… Divers facteurs influencent la prise alimentaire des personnes en difficulté cognitive.

Pour maintenir une bonne alimentation et retarder l’évolution des troubles cognitifs de ses pensionnaires, l’EHPAD Foyer Notre-Dame du Puyraveau a créé « les bouchées adaptées ». Cette solution innovante aide les familles à lutter contre le risque de dénutrition de leur parent.

Les « bouchées » en question (sous forme de préparations créatives enrichies, mixées et moulinées) sont en libre-service dans des vitrines réfrigérées disposées au sein des unités de vie. Cela permet aux aidants familiaux de proposer à leur proche une collation à toute heure du jour et de la nuit. Une façon d’apporter de la souplesse dans les horaires de repas traditionnels qui s’avèrent souvent contraignants pour les seniors.

Atelier de cuisine « top chef » à l’EHPAD Foyer Notre-Dame du Puyraveau

Grâce à la prise manuelle des aliments, les résidents redécouvrent le plaisir de se nourrir en toute gourmandise, à leur propre rythme. Les proches, quant à eux, reprennent pleinement possession de leur rôle « d’aidant » et retrouvent un sentiment d’utilité qui les aide à mieux trouver leur place dans l’établissement.

Bénéfices de l’initiative

  • Améliore la qualité de vie
  • Apporte de la souplesse en s’adaptant au rythme de la personne malade
  • Contribue à reconnaître le rôle des proches aidants dans l’accompagnement
  • Diminue le risque de dénutrition
  • Facilite la prise de nourriture
  • Soutient et enrichit le lien entre les aidants familiaux et leurs proches

Moyens

  • Humains : cuisinier, auxiliaire de vie, médecin nutritionniste, ergothérapeute, assistantes de soin en gérontologie, conseil de vie sociale, familles
  • Matériels : vitrines réfrigérées