Initiative

Des interventions à domicile pour apporter du répit au proche aidant

L’ouest des Vosges est un territoire rural enclin au vieillissement démographique. Le taux d’occupation des structures d’accompagnement et les demandes de soutien sont en constante augmentation. Les aidants familiaux, démunis face aux difficultés occasionnées par les troubles cognitifs de leur proche malade durant la nuit, sont sujets à l’épuisement physique et émotionnel, au stress et au sentiment de culpabilité.

Le projet « Réalisation d’interventions à domicile pour apporter du répit au proche aidant »

Dans le cadre de sa mission d’observatoire, la plateforme d’accompagnement et de répit du Centre Hospitalier de l’Ouest Vosgien a été dépositaire par le biais des aidants de besoins spécifiques non couverts la nuit.

Aujourd’hui, la plateforme propose aux personnes malades et à leurs aidants familiaux des interventions à domicile réalisées par une assistante de soin en gérontologie, en soirée et/ou durant la nuit. Les séances sont organisées par cycle de quatre interventions durant un mois. Ces interventions, graduelles, innovantes et personnalisées, répondent aux besoins de chaque couple aidant/aidé.

L’assistante de soins en gérontologie effectue un diagnostic de la situation et soumet – dans une logique d’éducation thérapeutique – des conseils pratiques aux aidants familiaux pour mettre en œuvre une stratégie adaptée. Outre l’aide et le répit immédiat, l’aidant acquière des compétences qui lui permettent d’atténuer ou d’éviter la survenue de troubles du comportement nocturnes de son proche.

Nous avons soulevé un besoin qui n’était pas couvert, celui de l’accompagnement de nuit. Cette solution innovante de garde à domicile se fait sur deux horaires (17 h/minuit ; 22 h/6 h). Nous travaillons avec la psychologue de la plateforme, en complémentarité de ce qu’observe notre ASG. Les premiers résultats sont positifs. Nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer un plan d’accompagnement personnalisé ou d’orienter vers d’autres structures spécifiques.

Carole Thiebaut, coordinatrice filière gériatrique Ouest vosgien, cadre service social et plateforme d‘accompagnement et de répit

Bénéfices attendus de l’initiative

  • Apporter du répit au proche aidant
  • Développer les compétences et les savoirs du proche aidant (savoir-faire, savoir-être) pour comprendre les symptômes, l’origine des situations problématiques et optimiser l’accompagnement de son proche
  • Favoriser des nuits plus calmes sur le long terme
  • Limiter les répercussions négatives sur la vie quotidienne du proche aidant
  • Prévenir le risque de maltraitance physique (souvent du à l’usure)
  • Soutenir/renforcer la relation entre le proche aidant et la personne aidée

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet « Alzheimer : améliorer l’accompagnement de nuit des personnes vivant à domicile » lancé en 2018 par la Fondation Médéric Alzheimer.

Acteurs impliqués